Formation

Le pétrole est défini comme une substance liquide, composée principalement de molécules de carbone et d’hydrogène. Sa formation et sa préservation résultent d’une chaîne d’évènements qui se sont succédé au cours de l’histoire géologique au Québec. Il il y a de cela entre 400 et 460 millions d’années environ, le territoire actuel de la région des basses-terres, de la Gaspésie, d’Anticosti et du golf du Saint-Laurent constituait une mer chaude située au sud de l’équateur. Sur le fond de cette mer s’accumulaient des organismes vivants (algues marines, planctons et parfois des végétaux continentaux), on trouve encore des traces, sous la forme de fossiles, en Gaspésie et ailleurs. Une partie de cette matière organique a été préservée et incorporée aux bus loans sédiments, plus particulièrement les sédiments argileux, qui tapissaient le plancher marin. Sous le poids des sédiments accumulés pendant des millions d’années, le fond marin s’est enfoncé progressivement, ce qui a permis d’en accumuler sur des épaisseurs de plusieurs kilomètres. En s’enfonçant sous les couches plus récentes, les sédiments se sont transformés, par compaction, en roches sédimentaires.

Au cours de l’enfouissement, la température des sédiments et les pressions à laquelle ils ont été soumis augmentent graduellement de sorte que la loan calculator with interest matière organique se transforme en kérogène (longue chaine de composé organique). Lorsque la température atteint environ 60° C, une part de ce kérogène se transforme en pétrole dans les micropores de la roche. Les couches de sédiments qui contiennent suffisamment de micropores, généralement plus d’un pourcent du volume total de la roche, sont appelées roches mères. Si le sédiment atteint des températures supérieures à 200° C, le pétrole contenu dans la roche mère se transforme alors en gaz naturel. Pétrole et gaz constituent des hydrocarbures.