Historique

Historique de l’Association pétrolière et gazière du Québec et de sa conférence annuelle

L’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) a été créée afin d’encourager le dialogue au sujet du potentiel de l’industrie pétrolièreet gazière émergente du Québec.

L’APGQ estime que les ressources énergétiques du Québec peuvent être développées de manière responsable tant sur le plan de la sécuritéque du respect de l’environnement. Nous pensons aussi que ce développement contribue à l’avancement économique et environnementalde la société québécoise. Notre objectif est de démontrer l’intérêt partagé par les Québécois et les acteurs de notre industrie.

Le Québec a de magnifiques ressources disponibles. Aussi loin qu’au 16e siècle, Jacques-Cartier réparait ses navires avec une forme d’huilepétrolière qui perlait dans certains champs à proximité de Gaspé. Ce n’est un secret pour personne que le Québec a toujours eu des bassinspétroliers et gaziers, tous ayant un réel potentiel pour la commercialisation de ces hydrocarbures.

Au cours des années 1970, deux petits gisements de gaz ont été identifiés (Saint-Flavien et Pointe-du-Lac) et on a extrait les ressourcesgazières qu’ils renfermaient. Aujourd’hui, ces deux endroits représentent 100% de la capacité de stockage de la province et sont d’uneimportance capitale au niveau des approvisionnements.

C’est toutefois en 2008 que nous avons eu affaire à une première découverte majeure, dans la zone du shale de l’Utica. Il ne fait aucun douteque cette découverte a été d’une grande importance au Québec, alors que plusieurs entreprises en ont réclamé la paternité. Cet événementa lancé tout le débat national sur les hydrocarbures au Québec. Plus récemment, d’autres projets pétroliers et gaziers d’exploration, dans denombreuses régions, ont relancé les discussions et mis la table pour un débat au sujet d’une véritable production au Québec.

La résultante de ce débat, et les décisions imminentes du Québec sur la filière des hydrocarbures affecteront l’ensemble des gisements dela province et l’avenir de l’ensemble de son développement énergétique.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le débat actuel est dynamique et parfois même intense. Le gouvernement a annoncé la présentationd’une loi sur les hydrocarbures pour le printemps 2016 et de nombreux autres dossiers sont présentement à l’étude. La conférence del’APGQ, au fil des ans, est devenue le point focal des échanges entourant l’ensemble des enjeux qui concernent notre industrie.

La conférence annuelle de l’APGQ

2015 sera marquée par la 7 e conférence annuelle indépendance to borrow money de l’APGQ qui se déroulera à Montréal. Auparavant, ce rendez-vous del’industrie faisait partie de la conférence minière qui se tenait à Québec. En tout et pour tout, un événement de notre industrie a lieu depuis30 ans.

La conférence loans tucson de l’APGQ est l’endroit numéro 1, chaque année, où « producteurs et consommateurs se rencontrent ». L’APGQ travaille sansrelâche afin d’offrir une programmation intéressante et un cadre où les échanges entre participants permettent de tisser des liens et d’établirles bases de partenariats fructueux. Chaque année, des centaines de participants s’inscrivent et ressortent grandis de l’événement.Que l’intérêt pour la conférence ait su se maintenir, malgré le peu de production réelle actualisée, est un témoignage vibrant que lesQuébécois croient fermement à l’importance du gaz et du pétrole pour leur avenir collectif.

Chaque année, les thèmes de la conférence se concentrent sur les enjeux québécois, que ce soit installment loans poor credit l’acceptabilité sociale, les opportunitésd’investissement, les nouvelles technologies ou les enjeux législatifs et réglementaires. Afin de traiter ces enjeux, l’APGQ a attiré denombreux conférenciers de prestige au fil des ans, y compris Sophie Brochu, présidente et chef de la direction chez Gaz Métro,Tim McMillan, président de l’Association des producteurs de pétrole canadiens (CAPP), John Gorman, président d’Halliburton, Ted Morton,ancien ministre albertain de l’Énergie, de même que de nombreux représentants du gouvernement du Québec.

2015 promet d’être une des meilleures conférences loans in que nous ayons eues.

Avec une proposition législative qui doit être présentée très prochainement, tous les acteurs du débat ont hâte de se retrouver afin dediscuter des développements des douze derniers mois et des meilleurs moyens de continuer de progresser en 2016.

La liste des conférenciers confirmés comprend Pierre Arcand, ministre de l’Énergie, des Ressources naturelle et responsable du Plan nord,Jim Ellis, président de l’Alberta Energy Regulator, Éric Tétrault, président de Manufacturiers et exportateurs du Québec. Une liste complètesera présentée un peu plus tard. Demeurez à l’affût!