Communiqué de presse de la 7e édition annuelle de la conférence de l’APGQ

12.11.2015

«Étape par étape, le Québec adopte la bonne approche pour la production locale de ses hydrocarbures » – Michael Binnion, président de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ).

Montréal, le 9 novembre 2015 – aujourd’hui, à l’occasion de la 7e conférence annuelle de l’APGQ, près de 300 personnes se sont réunies au Centre Sheraton de Montréal afin de discuter des meilleures manières pour notre industrie d’aller de l’avant au Québec, en recourant aux meilleures pratiques et en tout respect de l’environnement.

Cette année, notre conférence est la seule au Canada à intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie, que ce soit du puits de production jusqu’à la livraison aux consommateurs. C’est le seul lieu d’échange où les acteurs de l’ensemble du processus de notre industrie se réunissent pour parler des sujets qui les préoccupent et des défis que nous avons tous à relever. Nous pouvons être fiers que le Québec soit le lieu où se tienne un tel forum.

L’Association pétrolière et gazière a déjà salué l’engagement pris par le gouvernement du Québec en mai 2014 à l’occasion du dévoilement de son plan d’action pour les hydrocarbures. Un an et demi plus tard, nous sommes heureux de constater que le gouvernement tient le cap et que ses échéanciers sont bien respectés.

Notre association croit profondément en l’approche étape par étape qui est mise de l’avant. Après la publication des évaluations environnementales stratégiques, des orientations générales en matière d’acceptabilité sociale et de la nouvelle politique énergétique, nous sommes confiants que le processus amorcé débouchera sur une modernisation de la loi sur les hydrocarbures, et ce, le plus rapidement possible en 2016.

Nous croyons fermement que la production d’hydrocarbures, ici, chez nous, est la meilleure voie à suivre afin de créer de la croissance économique pour tous les Québécois et les Québécoises, pour affirmer notre indépendance énergétique et pour soutenir notre secteur industriel et manufacturier tout en étant bénéfique pour l’ensemble de la société au sein de laquelle nous vivons tous et toutes.

La production locale améliore notre environnement global, tel que démontré par les États-Unis qui ont grandement réduit leurs fuites de carbone à l’étranger en produisant leurs propres hydrocarbures. La fuite de carbone engendrée par la production du pétrole et du gaz que l’on consomme vers d’autres juridictions, souvent bien moins respectueuses de l’environnement, est d’ailleurs fortement déconseillée par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). L’énergie de proximité demeure la plus propre et la plus saine. Et ceci s’applique également à la production de gaz et de pétrole. Il ne fait aucun sens pour le Québec de continuer de dépendre à 100% des importations pour ses besoins en hydrocarbures. D’autant plus que ceci entraîne davantage de pollution et d’émission de gaz à effet de serre que ce qu’une production, en partie locale, pourrait permettre.

 

À propos

L’Association pétrolière et gazière du Québec a été créée afin d’encourager le dialogue au sujet du développement de l’industrie au Québec. Notre objectif est que le Québec produise du gaz naturel et du pétrole de manière responsable, en tout respect des meilleures pratiques et de l’environnement. Pour suivre l’APGQ sur Twitter, surveillez le @APGQ_officiel. Vous pouvez aussi consulter le site Web de l’association au www.apqg-qoga.com.