« L’eau de l’industrie des gaz de schiste est plus facile à traiter que les égouts » – un technicien en assainissement des eaux de Trois-Rivières

10.12.2010

En entrevue au Nouvelliste, Steve Hamel, technicien en assainissement des eaux à la Ville de Trois-Rivières, a affirmé que l’eau de fracturation était beaucoup plus facile à traiter et qu’elle contient moins de produits chimiques que celle des égouts. Aussi, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) a délivré la certification afin que les boues se trouvant au fond des étangs de décantation de Trois-Rivières puissent servir à l’épandage agricole, et ce, même si la Ville traite les eaux de fracturation depuis deux ans. Il s’agit de la démonstration que l’eau de fracturation n’est pas aussi toxique que les opposants au gaz de schiste le laissent entendre.

L’article intégral du Nouvelliste paru le 7 décembre 2010 est disponible en ligne.